Accueil Projet UONGOZI WA MAENDELEO

Indicateurs des résultats obtenus

 

  • Edits provinciaux : 1 (en évaluation)
  • Arrêtés/Décisions urbains : 2 (Kalemie et Kamina)
  • Arrêtés/Décisions municipaux : 5 (Lubumbashi)

 

L’Union européenne, à travers son programme thématique « Acteurs Non Étatiques et Autorités Locales dans le développement », appuie, dans les pays partenaires, des actions propres des Acteurs Non Étatiques (ANE) et des Autorités Locales (AL) qui visent le renforcement de leurs capacités dans la participation aux processus d’élaboration et d’accompagnement des politiques publiques de développement durable et dans l’acheminement des services sociaux de base aux populations les plus pauvres. En République Démocratique du Congo, ce programme thématique est complémentaire au programme d’appui au renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile, tel que défini avec les Autorités centrales dans le cadre du programme indicatif national du 10ème FED.

Dans ce cadre, le projet UONGOZI WA MAENDELEO a agi pour le renforcement des mécanismes d’interaction et de concertation entre Organisations de la Société Civile (OSC), AL et populations du KATANGA, visant l’application du principe de subsidiarité dans la gouvernance participative des Entités Territoriales Décentralisées (ETD). Plus précisément, il a fait un effort pour contribuer à instaurer les conditions propices à une gestion plus saine et transparente des affaires publiques congolaises, grâce à la participation effective des OSC katangaises dans les espaces et mécanismes de prise de décisions institutionnelles, en application du principe de subsidiarité, au niveau local et provincial. Pendant 4 ans, dans les villes de KalemieKamina et Lubumbashi, les acteurs des OSC ont acquis des connaissances complémentaires qui leur permettent, désormais, de jouer plus efficacement leur rôle aux côtés des AL, dans le domaine de la gouvernance participative.

Après découpage de l’ancienne province du Katanga en 4 nouvelles provinces, dont 3 couvertes par le projet, et ensuite à ses quatre ans de déroulement, le nombre total des ETD dans les zones cibles a augmenté de 9 à 16, mais seulement 9 ETD étaient opérationnelles. Nonobstant ce changement structurel dans le contexte d’intervention, le projet a pu institutionnaliser l’approche BP dans les ETD ciblées. Sur les 3 Provinces, seule l’Assemblée Provinciale du Haut Katanga est effective et 1 projet d’édit provincial lui a été soumis portant adoption de l’approche BP (en attente). Sur les 3 villes ciblées, les Mairies de Kalemie et Kamina ont reçu et ont ratifié, chacune, un projet d’arrêté urbain, élaboré avec le concours des MdC, portant adoption de l’approche BP. Sur les 7 communes de Lubumbashi, qui ont reçu les projets d’arrêtés municipaux, 5 Bourgmestres ont ratifié les documents portant adoption du BP dans leurs juridictions respectives.En début 2019, sur les 9 ETD cibles, les 2 villes et 5 communes ont officiellement adopté la pratique du BP, ce qui reflète exactement les expectatives déclarées par le projet.